147 Mondes minimaux (fragments)

Photo : Brigitte Molto

Statut Archive
Année 2012
Thème

Miniatures chuchotées et bruitées du ventre de la Baleine.
Soliloques de la fiancée débutante , Conversations des idiots naturalistes ou encore Monologues de l’Acteur , autant de petits mondes qui sont parlés, bruités, murmurés, mis en gestes ou en canon, et dont les spectateurs découvrent des fragments au hasard d’objets hétéroclites qu’ils piochent au fond d’un panier.

Les deux musiciennes murmurent chuchotent, font entendre de toutes petites histoires sonores aux oreilles du public qui entre ainsi dans des micro-mondes, par le seul truchement de l’ouïe. L’univers poétique de Patrick Dubost, tout en délicatesse, musicalité et humour se retrouve ainsi comme dans un écrin. Le spectacle est construit autour de cette intimité avec le spectateur. Et très vite vient pour les autres l’envie d’écouter aux portes.

On entre ainsi dans un monde paradoxal, où écouter les fourmis est tout aussi possible que d’observer les pingouins ou le monde en surface. Un plaisir des sens autant que des mots.

Le désir de proposer aux spectateurs une place privilégiée est accru par le fait que chaque représentation est unique, puisque les textes sont tirés au sort.


Distribution :
Textes extraits de « Jonas-Orphée » de Patrick Dubost ( Color Gang Edition)
Mise en scène : Claire Truche
Avec : Véronique Ferrachat et Emmanuelle Saby voix murmurées, parlées, chantées et objets sonores miniatures

Durée : De 30 minutes à 1 heure
Age : Tout public

Avec ou sans plateau. Ce spectacle se joue en tout lieu intérieur ou extérieur qui possède un espace intime et silencieux. Besoin d’une alimentation électrique. En salle de spectacle nous avons la possibilité d’une installation lumière et son. La jauge public dépend des lieux mais ne pas excéder 60.

Télécharger le dossier de 147 mondes minimaux